Loading

Quelle génération de lames composites choisir ?

La lame composite a été fabriquée au Japon en 1975 pour parer aux déforestations et respecter un peu plus l’environnement. Aujourd’hui, il s’utilise fréquemment en Europe, aux États-Unis et bien sûr dans l’empire du soleil levant pour divers aménagements : terrasse, clôture, abords de piscine, etc.  Ce bois se compose en vérité d’un mélange de fibres de bois et de résines de plastique et peut résister à la pluie, le soleil, aux champignons, etc.

Depuis sa création, plusieurs générations se sont succédé, ayant chacune leur rôle. Pour savoir quelle génération de lames composites choisir parmi toutes celles existantes, il est important de connaître les caractéristiques de chaque génération.

 

La première génération

La première génération de lame composite possède une densité supérieure à 1270 kg/m3. Elle se réserve surtout pour la construction des planchers. Suite à l’apparition des prochaines générations, la technologie de cette gamme s’avère maintenant dépassée.

Aujourd’hui, sa production se fait principalement aux États-Unis puisqu’ils sont aussi les premiers à l’employer. À savoir que cette lame a été créée en 1975 et comporte plus de 70 % de bois, ce qui la rend davantage absorbante à l’humidité.

 

La deuxième génération

Cette génération apparaît en 1992 par des ingénieurs japonais pour rénover la génération précédente. En effet, ce type de lame composite se caractérise par sa durabilité et sa structure alvéolaire.

De ce fait, cette gamme devient alors moins lourde et mieux résistante à l’humidité et aux autres intempéries. La production de la seconde génération a lieu au Japon mais sa distribution se fait partout dans le monde.

En outre, ce bois reste plus économique par rapport à son aîné, et sa mise en œuvre plus ingénieuse. Au fil du temps, les alvéoles de cette génération sont devenues supérieurement dessinées.

 

 

La troisième génération

La troisième génération de lame composite voit le jour 14 ans après la création de son ancêtre, soit en 2006. Ce bois se distingue surtout de ses aînés parce qu’il possède des profilés micro cellulaire, nettement plus performant.

De plus, le matériel de cette lame composite se trouve désormais protégé grâce à l’alliage d’ingénierie inhomogène avec la nouvelle technologie micro cellulaire. Par conséquent, la densité de ce bois se retrouve maintenant à 750 kg/m3 alors qu’elle en avait 1270 durant la première génération. De même, la composition et structuration de ce bois le rend encore plus facile à installer, costaud et léger.

 

 

La quatrième génération

La quatrième génération appelée Wood Hybrid System a été lancée en 2012. Cette lame à l’allure de bois se compose de trois matières, ce qui la rend encore plus surprenante. En effet, l’entreprise Geolam  a mis cette quatrième génération dans un filage à chaud pour donner le bois hybride.

Cette dernière comporte d’aluminium dans le fond tandis que sa couche mitoyenne constitue une résine copolymère et pour finir, son habillement extérieur en bois maintient la même apparence que les précédentes versions.

Cette lame composite s’utilise surtout dans la couche des façades, terrasses et toitures. Cette lame détient une surface à la fois lisse et soignée.

Leave a Reply