Loading

Faire construire une maison passive

Dans le cadre de la transition énergétique, de nombreux secteurs sont en train d’être révolutionnés pour s’adapter à ce combat engagé dans le but de préserver l’environnement. Dans le secteur de la construction, le concept de la maison passive est apparu depuis peu dans l’hexagone et commence à prendre de l’ampleur. Pour la petite histoire, le principe de la maison passive a été élaboré en 1988 et vient d’Allemagne. Depuis la première maison passive construite en 1991 à Darmstadt-Kranichstein, plus de 10 000 bâtiments passifs ont été réalisés en Europe. Alors, qu’est-ce qu’une maison passive ? Comment faire construire ces maisons ? Comment obtenir un permis de construire pour ce type d’habitation ? Vous saurez tout dans cet article.

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Une maison passive est un bâtiment qui dépense peu d’énergie et qui permet de recycler celle qu’elle produit. Grâce à l’excellente performance de son isolation thermique, aux apports de l’énergie solaire et à sa ventilation, la maison passive permet de conserver une température ambiante assez douce pendant toute l’année. Ainsi, dans un bâtiment passif, l’énergie de l’extérieur (soleil), des habitants et des appareils est utilisée pour réchauffer l’habitation. Une maison occupée et dont l’isolation a été réussie produit assez de chaleur de façon autonome pour le confort quotidien des résidents.

Les critères retenus pour la certification des bâtiments dits passifs dépassent de loin ceux du Bâtiment Basse Consommation (BBC). Ainsi, une maison passive doit présenter :

  • un besoin en chauffage inférieur à 15 kWh/m2/an ;
  • une consommation d’énergie primaire inférieure à 120 kWh/m2/an
  • une étanchéité à l’air n50 inférieure à 0,6/h.

Pour l’atteinte des objectifs énergétiques, l’architecture d’une maison passive est assez simple et doit être orientée si possible vers le sud pour emmagasiner le maximum d’énergie solaire.

Maison passive : les démarches à effectuer pour obtenir un permis de conduire

  • Vous devez être le propriétaire du terrain sur lequel porte votre demande de construction.
  • Vous devez vous procurer le plan cadastral à la mairie et un plan de géométrie (pour la zone cadastrale et la véritable superficie du terrain en cas de fort relief).
  • Vous devez demander à la mairie de la ville où se situe votre terrain, les règles d’urbanisme en vigueur.
  • Il vous faut remplir le Cerfa n°13406+01 qui est une demande de permis de construire pour une maison individuelle et/ou ses annexes.
  • Si le projet de construction nécessite des démolitions soumises à un permis de démolir, vous pouvez en faire directement la demande sur le formulaire Cerfa n°13406+01.

Après l’obtention du permis de construire avec l’aide de professionnels tels que construires, il est possible de concevoir un bâtiment passif en fonction des tendances architecturales d’une région ou d’une autre, à condition de bien considérer les conditions climatiques et l’orientation lors de la construction.

C’est la raison pour laquelle les maisons passives sont équipées de grandes ouvertures orientées au sud pour profiter des apports solaires, et de peu de fenêtres dans le nord pour éviter les déperditions de chaleur. L’isolation fait partie des éléments incontournables pour garantir la performance d’une maison passive. De ce fait, les murs sont épais, car ils sont très bien isolés. On construit généralement des bâtiments avec des volumes compacts afin de réduire la surface à isoler.

maison passive

Comment construire une maison passive ?

Pour la construction d’une maison passive, vous devez réaliser votre plan de maison tout en prenant en compte le fait que l’habitation doit être assez compacte pour limiter sa surface extérieure et réduire les coûts, car l’isolation engendre des frais assez importants.

Bien évidemment, les préférences architecturales des constructeurs peuvent être respectées : il est tout à fait possible de construire une habitation passive avec une forme libre et plus aérée. Il est important de retenir que pour construire une maison passive, vous n’êtes pas obligé de respecter une forme ou d’utiliser des matériaux imposés.

Toutefois, avant de démarrer le chantier de construction d’un bâtiment passif, vous devez d’abord obtenir un permis de construire. Pour cela, vous devez vous assurer que le terrain que vous avez choisi peut accueillir ce type de maison. S’il est adapté, assurez-vous également qu’il s’agit d’un terrain constructible. Pour ce faire, allez à la mairie et obtenez un certificat d’urbanisme. Consultez par la suite le plan d’occupation des sols pour vérifier la présence des réseaux d’eau, de gaz, d’électricité, de téléphone ou des eaux usées et pluviales à côté du terrain.

Il est également important de respecter les réglementations en vigueur. Vous devez prendre en compte le Plan local d’urbanisme (PLU) pour respecter les couleurs, les formes, le ratio surface habitable/terrain et les autres critères indiqués dans le PLU de votre région.

 

À quels professionnels faire appel pour la construction d’une maison passive ?

Pour vivre dans un bâtiment passif, vous pouvez vous tourner vers deux professionnels : l’architecte et le constructeur.

L’architecte représente un partenaire idéal pour la construction de ce type de bâtiment. Il s’agit d’un expert qui peut vous faire bénéficier de tout son savoir-faire et de son expérience pour la réussite d’un tel projet. Faire appel à ce partenaire est indiqué, car en plus de son diplôme d’architecte, il doit disposer d’une expertise particulière.

Pour répondre à la demande sans cesse croissante de bâtiments passifs, l’architecte doit suivre une formation CEPH. Cette formation lui permet d’acquérir les connaissances nécessaires en vue de la conception de maisons passives. Afin de choisir le meilleur architecte de maison passive pour la réalisation de votre projet, vous devez en sélectionner un reconnu et référencé dans la base de données officielle européenne des concepteurs de bâtiments passifs.

Quant au constructeur de maisons passives, il représente un gage de qualité pour la réussite de vos travaux de construction. Pour être certain d’avoir la certification « bâtiment passif », vous devez passer par un professionnel de ce type de construction. Le constructeur de bâtiment passif maîtrise les normes qu’il faut respecter de manière scrupuleuse : la toiture végétalisée, le solaire passif, le triple vitrage, l’isolation.

Leave a Reply