Loading

Fabriquer sa charpente de maison

Telle une couronne, le toit apporte la touche finale à l’apparence d’une maison. La charpente joue un rôle majeur dans le design et la solidité de cette structure. Comment fabriquer sa charpente de maison ? Avant d’aller plus loin, il est essentiel de réfléchir à ce que vous voulez.

Choisir votre charpente, une étape importante

Un toit, un style, une maison

Le premier choix concerne le style du toit, il repose sur la forme de la maison. On peut citer entre autres la ferme en A, les toits à pignons, les mansardes ou encore les toitures à croupe. Les accessoires nécessaires et les difficultés techniques varieront par rapport à votre décision.

La forme des fermes influence aussi la suite des travaux. Parmi les plus habituelles figurent les fermes à treillis, les fermes en ciseaux et les fermes à lanterneau. Préciser les détails tels que les fenêtres, les lucarnes et le conduit de cheminée est également primordial.

Les trois types de charpente

La charpente traditionnelle se démarque par son élégance. Elle offre la possibilité d’aménager des combles habitables. L’utilisation d’un bois massif garantit sa solidité. En plus de la ferme, elle comporte plusieurs éléments tels que les pannes, les chevrons, les voliges et les liteaux. L’utilisation d’un sabot de charpente facilite les assemblages.

Facile à mettre en place, la charpente industrielle possède moins de composants et surtout, ils sont préfabriqués. Des connecteurs métalliques accélèrent l’installation. Enfin, la charpente fermette se distingue par son prix. Elle est aussi recherchée pour sa légèreté.

Faire attention aux détails durant la réalisation

Bien calculer les dimensions

Prenez le temps d’effectuer toutes les mesures : la course, la hauteur, la pente et la longueur. Le premier équivaut à la moitié de la largeur de la maison. Le second correspond à la hauteur totale du toit tandis que la troisième souligne son inclinaison. Grâce à ces données, vous pouvez déterminer la quantité de matières premières nécessaires.

Cette étape reste indispensable, même si vous optez pour une charpente industrielle ou une fermette. Au cas où vous réaliserez une charpente traditionnelle, il est important de faire attention durant la découpe. Accordez une attention particulière au calcul des charges afin de bien utiliser les supports.

Soigner la pose et les fixations

Les constructeurs précisent comment assembler les charpentes traditionnelles et les fermettes. Il est essentiel de suivre scrupuleusement leurs indications. La construction d’une charpente traditionnelle requiert plus de savoir-faire. Après le découpage, numéroter les différents éléments facilite l’assemblage.

Quel que soit le type de charpente, il est primordial de respecter l’alignement des pièces. Procédez à une vérification rigoureuse avant de serrer.

Respecter les mesures de sécurité

La réalisation d’une charpente comporte quelques risques. Les débris qui tombent et la chute sont les plus dangereux. Évaluer les dangers potentiels tels qu’un sol en mauvaise condition ou la présence d’une ligne électrique est indispensable.

Vous pouvez utiliser une échelle ou un échafaudage. Prenez le temps de vérifier leur solidité avant de commencer. Enfin, il faut porter des protections comme un casque, des gants, une combinaison et des chaussures de chantier. Et si vous vous ne vous sentez pas de le faire vous même il est indispensable de faire appel à un charpentier

Leave a Reply